EDS. – La caresse d’une feuille de canne | ALBUM

EDS - La caresse d'une feuille de canne

EDS. est un rappeur martiniquais que vous avez déjà pour certains remarqué suite à l’un de ses freestyles qui tournait sur les réseaux sociaux ou il y maniait la langue kréyol sur un riddim hip-hop/ bèlè composé par le talentueux percussionniste martiniquais Boris Reine-Adélaïde. Il n’y a pas si longtemps, en février, l’artiste a sorti un livre-album au titre évocateur: « La caresse d’une feuille de canne ».

La caresse d’une feuille de canne, cette feuille coupante, fait référence à tout ce qui est tu. Sous-estimé, jusqu’à être nié. Une référence à l’histoire, au symbole du travail de la canne aux Antilles. Une référence à la colonisation, aux traces qu’elle laisse, si actuelles.

EDS.

La précédente définition est celle de l’artiste lui même donnée sur la page de la collecte qui a contribué à la production de son album. Le rappeur a fait appel à de talentueux artistes pour l’accompagner et apporter des mélodies toutes aussi originales les unes que les autres: un savant mélange entre tradition et modernité.

Cet album est un voyage dans la tête d’un martiniquais ayant évolué dans un pays ou le présent n’est qu’un rappel permanent du passé et ou l’affirmation de soi est la règle pour survivre dans un univers acculturant. Les sujets abordés sont plus que jamais d’actualité, n’allez donc surtout pas qualifier cette musique de « rap à l’ancienne », appelez le plutôt A.O.C. !


Le ton est donné dès le départ avec le titre « V.O. »: L’artiste y met l’accent sur l’originalité de notre langue et sa magie qui ne se contemple qu’en version originale. Le kréyòl est d’ailleurs au centre des revendications de cet album, chose que vous pourrez constater avec le chanson suivante, « Dépalé kréyòl » en featuring avec la chanteuse Mado.

Je m’exprime en V.O. , la seule version qui me vibrer est créole,

le sous titrage t’aide? Non, pour moi c’est un bémol

Même en français, je ne donne que l’originale version,

Pas de V.F. car on perd à la traduction…

V.O.

Place à « La lumière » dans un titre suivant. On se retrouve vite plongé dans une atmosphère pesante rappelant le « métro-boulot-dodo » à ceux qui l’ont déjà vécu ou qui le vivent, cette sensation désespérante de déjà vu et surtout le manque de lumière dont « souffrent » la plupart de ceux qui ont accidentellement quitté leur île natale… Le ressenti de l’artiste au moment d’écrire le titre est palpable: ce titre parle au vécu et à la nostalgie de ces rayons de soleils que l’on regrette d’avoir osé trouver banals avant les avoir définitivement quitté.

L’artiste n’hésite pas à qualifier son rap d’ « anti-anticommunautariste », une expression qui fait réfléchir et qui évoque à elle seule le « Statu quo » qu’il aborde dans le titre du même nom et la nécessité d’avoir recours au communautarisme pour vivre et s’accomplir sans obstacles dans cette société. L’identité afro-caribéenne et les problèmes de hiérarchisation raciale découlant de la colonisation sont également des sujets que l’artiste n’hésite pas à aborder dans ce projet à travers des titres tels que « Bel Chivé » ou encore « Métis ».

Au nom de quoi devrais-je m’excuser d’être noir?

Pas de ceux qu’on appelle « Black »

encore moins « personne de couleur », juste parce qu’il serait commode de mettre tous les non-blancs dans le même sac.

Mais je n’accommode personne, non, je reste moi

J’reste là, est-ce là l’exploit? Exact n’est-ce pas?

STATU QUO

Livre album « La caresse d’une feuille de canne » (Source: Bandcamp EDS.)

« Boutey wonm » est un titre intéressant du point de vue de certains sujets de ce blog…En l’écoutant, on se croirait « tchad » dans une conversation avec soi-même, en pleine contradiction entre le descendant de ceux qui ont été sacrifiés pour le commerce du sucre et de « la boisson », et le descendant d’hommes libres donc libre de faire ce qu’il veut et donc de s’adonner aux plaisirs de cette ivresse. Encore une fois , le beat est ingénieusement travaillé de façon à plonger l’auditeur dans l’ambiance…

La violence et le matérialisme sont également évoqués dans cet album à travers le titre « Son rêve » . L’artiste débite ses paroles sur le dub planant sur fond de percussions et de chœurs ou il exprime une vision trop peu souvent mise en avant, business oblige…Voici un extrait:

Et c’est absurde, sur une île si p’tite, vouloir jouer au bad, forcément on te retombera dessus… La violence ne s’arrête pas elle est cyclique, c’est l’astuce pour le klu klux qui ne claque plus son flic depuis que les crimes « black on black » tuent plus de victimes que le sida et les infarctus.

Et c’est absurde, vie à flux tendus car l’argent brûle tes poches, ki tan kabrit-ou ka fè bèf? Fast life à crédit ne satisfait que l’appétit du système que tu prétends niquer mais dont tu n’es que la vitrine et le plus bête outil marketing.

SON REVE

Comme si cet album était une mise au point sur soi même et son identité, l’album se termine sur une note de transmission qui sonne comme une évidence sur le titre « Ich mwen »…Comment éduquer un enfant dans ce contexte, qu’il soit social ou économique? L’artiste soulève des milliards de questions, les erreurs qu’il aimerait éviter pour son futur enfant, les valeurs qu’il aimerait lui inculquer et les pièges qu’il aimerait lui éviter.


Tous les titres n’ont bien sur pas été évoqués car le but n’est pas de spoiler toutes les surprises que vous réserve ce livre-album. Rappelons que toutes ces chansons sont parfaitement illustrées dans le livre qui accompagne le CD. Ce livre, préfacé par la poétesse Simone Lagrand, regroupe d’ailleurs tous les titres sous forme de poèmes avec leur traduction en français lorsqu’ils sont en kréyòl.

Mona di nou « fok mwen mò pou kò-mwen sèvi fimyé »,

Pé pa di’y pli fò pli mié,

Pa attann artis-nou mò…

A.O.C.

Merci entre autres à Alychouette du blog « The Lassie of the Flower Island » pour cette découverte! Sur la page Bandcamp de l’artiste, n’hésitez pas à consulter la liste des contributeurs de ce projet qui méritent plus qu’un énorme Woulo bravo. L’album « La caresse d’une feuille de canne » est disponible en téléchargement légal et en physique (commande) à ce lien:


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.