5 utilisations du manioc aux Antilles et en Afrique


Le manioc est une plante énormément utilisée surtout pour ses tubercules qui sont très nourrissants. Dans plusieurs zones du globe, le manioc est ancré dans l’alimentation traditionnelle car il constitue la base de certains plats. Cet article n’a pas pour vocation de retracer l’histoire du Manioc dans la Caraïbe mais simplement de faire redécouvrir certaines formes sous lesquelles est utilisée cette plante aux Antilles et en Afrique, en voici cinq:


La farine de manioc


Il s’agit de l’utilisation qui semble la plus évidente tant c’est probablement la plus répandue. La farine de manioc peut être obtenue de plusieurs façons mais généralement le manioc est bien épluché, broyé, puis le contenu est pressé pour en extraire l’eau et cuit pour sécher le tout.

Traditionnellement, aux Antilles la farine de manioc est utilisée dans beaucoup de préparations comme le féroce d’avocat(une préparation à base d’avocat, de morue et de farine de manioc entre autres). Elle est aussi parfois utilisée pour la confection de cassaves.

En Afrique, le marché de la farine de manioc est très porteur. En effet c’est un aliment de subsistance et de nombreux plats en sont constitués comme que le fufu en Afrique équatoriale notamment: une pâte préparée a partir de farine de manioc qui sera agrémenté d’une sauce.

La farine de blé peut être remplacée par la farine de manioc dans nombreuses recettes. Par exemple on peut préparer des beignets et des biscuits à partir de cette farine, sans oublier qu’elle est sans gluten et donc plus digeste.


Les chips de manioc


On en trouve dans certains pays asiatiques et sud-américains notamment mais c’est un marché qui se développe de plus en plus en Afrique.

Il y a différentes manières de les préparer: certaines sont tout simplement des tronçons de manioc frits, d’autres sont obtenus à partir d’une pâte faite à base de farine de manioc puis frites sous la forme de tuiles. Si vous connaissez des producteurs de chips de manioc aux Antilles, n’hésitez pas à le dire en commentaires.


Les feuilles de manioc


Les feuilles de manioc aussi se mangent! Et elles sont à la base de nombreux plats africains. Le Mpondu par exemple, que l’on retrouve beaucoup en Afrique centrale est un plat à base de feuille de manioc broyées et de nombreux légumes que l’on déguste avec du riz.

La feuille de manioc n’est pas autant ancrée dans l’alimentation aux Antilles mais ce végétal fait partie de la pharmacopée caribéenne et on lui prête plusieurs vertus et bienfaits en phytothérapie.


La bière de manioc


Le manioc est très riche en amidon: de la bière peut également être produite à partir de ce végétal. Depuis la nuit des temps, notamment en Egypte ancienne, des bières traditionnelles sont fabriquées à partir de manioc.

En ce qui concerne la production industrielle, la bière de manioc a beaucoup de succès dans différents pays d’Afrique comme par exemple au Mozambique. En Martinique, une bière artisanale contenant du manioc avait été lancée il y a quelques années.


La semoule de manioc


En Afrique, on retrouve beaucoup le manioc sous forme de semoule obtenue après plusieurs étapes notamment de fermentation: c’est un marché qui ne faiblit pas et qui va bien au delà des frontières africaines.

L’attieke est un plat emblématique de la Cote d’Ivoire: il est prisé dans le monde entier et le commerce de cette semoule n’est pas prêt de connaître la crise.

Rappelons tout de même que l’utilisation du manioc demande une certaine maîtrise car on y trouve certaines substances qui peuvent être nocives si elles sont mal éliminées. Evidemment, toutes les utilisations du manioc ne peuvent être citées en un article, tant elles sont nombreuses. C’est donc à vous de faire part en commentaire des recettes ou utilisations du manioc que vous aimeriez partager.


Liens intéressants :

Fabrication de casave à la Savane des esclaves (Vidéo)

Case à manioc de la famille Ragald au Lorrain (Vidéo)

« Kalinago », la bière locale à base de manioc (Martinique)

Business : Une bière à base de manioc connait un succès fou au Mozambique !

Made in Africa du 22 mars 2018 : Le manioc dans tous ses états (Vidéo)

Ghana : comment valoriser les déchets issus de la transformation du manioc ? (Vidéo)


Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.