Kalash: 5 raisons de le soutenir sérieusement en 2018


On ne présente plus Kalash, jeune Martiniquais enchaînant les succès depuis ses débuts il y a déjà plus de 10 ans en Martinique. Il n’y a pas de doute, Kalash est très suivi et supporté aux Antilles, cependant, on déplore souvent le manque de soutien à nos artistes, notamment en matière d’achats d’album (physique, streaming, etc.). Généralement, la réaction type est de se dire qu’il ne sert a rien de donner à un artiste qui à réussi plus que ce qu’il n’a déjà: ce n’est pas un argument ridicule, mais d’autres aspects sont à prendre en compte car soutenir un artiste c’est soutenir ses idées et force est de constater que Kalash n’est pas qu’un simple entertainer souhaitant s’en mettre plein les poches. Ces 5 raisons pourraient vous donner envie de soutenir inconditionnellement Kalash, et plus généralement nos artistes à partir du moment ou ils défendent une vraie vision, et une véritable volonté d’élever les leurs:

  1. C’est un enfant du pays qui est conscient de ses réalités, contrairement à un « timal » ayant grandi en France avec une mentalité totalement déconnecté de la Martinique et la considérant comme un simple « bled »! Ce détail est important dans la mesure ou la Martinique (et les Antilles généralement) a besoin de vrais ambassadeurs pouvant refléter ce qu’elle est réellement aux yeux du monde. L’ampleur que prend Kalash en hexagone n’est pas à prendre à la légère.
  2. Il a côtoyé la rue, même s’il n’en est pas directement issu: Kalash a tout de même reçu une éducation exemplaire (il ne s’en cache pas), mais il semble avoir connu certains aspects de la street durant certaines périodes compliquées de sa vie et avoir côtoyé des personnes de tous milieux, ce qui lui permet de parler à toute sorte de publics sans se limiter: cela est très important surtout à une époque ou nous devons réussir à nous unir malgré les supposées différences de chacun.kouada
  3. Personne ne fera de lui le nouveau Francky Vincent: On l’a bien compris, Kalash s’est toujours opposé au doudouisme et à la banalisation des clichés sur les Antillais et ses idées ont un réel impact sur son public. En continuant sur sa voie, il peut indirectement sensibiliser son public de France hexagonale sur le sujet et peut être qu’à l’avenir de moins en moins de déconvenues pourraient arriver aux Antillais qui y partent.Francky vincent
  4. Ses prises de positions montrent que rien n’achètera ses valeurs: Kalash est l’un des uniques artistes « urbains » martiniquais à avoir été confronté aussi durablement au succès au niveau national avec tout ce que cela engendre (argent, popularité auprès de jeunes français etc…), et il faut admettre qu’on pourrait penser que ces facteurs auraient pu changer la mentalité et la considération pour le « petit pays » d’où il vient: il n’en est rien, sa vision de la condition afro-antillaise n’a pas bougé d’un poil et s’est même clarifiée depuis son installation en Île-de-France. Que ce soit concernant sa prise de position sur le blackface de Griezmann ou sur d’autres sujets, il a toujours affirmé sa vision quitte à diviser son public et à en perdre une partie.
  5. Il vient de nous prouver qu’il est animé par l’amour de son peuple avec un morceau intitulé « Willie Lynch »: A travers ce morceau, il apporte à sa manière des explications sur la polémique de l’année dernière concernant une soirée d’anniversaire d’une marque de rhum de Martinique donc le nom ne sera pas cité ici. Il dénonce le manque de solidarité de ses frères antillais dans des moments comme celui-ci ou il espérait plutôt être soutenu, ainsi que leur passivité face à certaines situations du genre. Pour ceux qui ne savent pas qui est Willie Lynch, voici une vidéo intéréssante du Youtubeur « Nicolas MJ » (à suivre) sur le sujet:

Même si Kalash n’attend rien de personne et est sûrement prêt à faire cavalier seul, le soutenir sérieusement est d’une façon ou une autre un geste de solidarité, ne serait ce qu’au niveau martiniquais, surtout à un moment comme celui-ci ou il se risque à être le porte-voix d’une minorité qui, on le sait, n’est pas bonne à défendre au pays des droits de l’homme. Rien n’est plus gratifiant que de savoir son peuple derrière soi: on peut en quelque sorte dire que soutenir Kalash, c’est soutenir la cause afro-antillaise en France, quoi que l’on puisse penser de ses intentions.


2 Comments

  1. Les gens ne soutiennent plus les chanteurs pour leurs sois disant valeurs, Kartel se décolore la peaux plein de gens sont contre au fond d’eux mais sont fans, et memes des blancs. Bref le truc identitaire ok mais a un moment donné ca soule de rien avoir d’autre comme sujet d’engagement.
    Et Kalash fait de la bonne music mais parfois il veut en faire trop, comme avec l’histoire pour le rhum alors qu’on sait combien depensent en rhum en champagne etc. bref y a plus a dire que ca si on veux vraiment parler d’engagement . Avoir des grosses chaines et parler « black power » ne fait pas de vous un gars engagé, y a qu’a voir tout les bouffons de rappeurs US dont je suis fan de leurs sons ya pas de problemes, mais Ils ne sont pas AKON .. contrairmeent a AKON, ils depensent tous leurs tunes en merde ! Quand Kalash porte et donne son fric a des marques homo comme Dolce Gabana, ou raciste comme Fred Perry ou meme simplement du luxe , vous coryez quoi ?

    • Merci d’avoir laissé ton avis:
      En dehors du coté influence US, je pense que c’est typiquement antillais de montrer sa réussite financière par des signes extérieurs, dont notamment les chaînes en or donc ça ne me surprend pas disons qu’il se fait plaisir. Surtout qu’il y a cette volonté de déranger ceux pour qui l’argent est un sujet tabou.
      Le coté identitaire pour moi est important, surtout dans la mesure ou il est l’une des seules vitrine qu’a la Martinique en hexagone, et que sa voix porte auprès des jeunes. Les Antillais n’ont pas spécialement été respectés depuis les premières vagues de migration et il y avait peu de dignes « représentants des Antilles » parmi la compagnie créole, Francky Vincent entre autres, à part Kassav. Avoir un gars qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et « doudouiser » est rassurant pour notre image.
      Et ce que tu dis est vrai, les gens ne supportent plus les artistes pour leurs valeurs mais ils devraient.
      Pour le rhum et l’alcool en général tu a tout à fait raison, même si lui ne bois pas mais bon il faut pas se leurrer la population n’est pas prête à suivre ce genre d’initiatives donc c’est du brassage d’air.
      Il en fait parfois trop effectivement, à partir du moment ou ce qu’il dénonce dépasse les frontières de la France oui c’est trop. Après je ne pense pas que son engagement se limite à faire le mec « black power » comme tu dis, pour l’instant c’est clair que ça fait un peu beaucoup mais je reste persuadé que ça ira plus en profondeur au fil du temps et que ça profitera (ou pas) aux Antilles, on verra

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.