5 raisons de favoriser les jeux de société locaux


A travers ce blog, nous avons parfois pu voir qu’il y a aujourd’hui un enjeu à préserver notre authenticité malgré l’uniformisation des modes de vie. Voici quelques raisons de favoriser les jeux de société locaux dans notre quotidien et dans l’éducation de nos enfants.

Renforcer le lien social

L’arrivée de technologies de plus en plus développées et est l’une des causes de la perte du lien social: le renforcer est la première fonction du jeu. (Ré)introduire les jeux de société permet aux enfants de moins se réfugier dans un univers de plus en plus virtuel tout en partageant l’expérience des autres. Il est également possible de se servir de ce monde virtuel a bon escient car il existe des solutions en phase avec les technologies actuelles, vous le verrez au fil de cet article.

Apprendre en s’amusant

Il est reconnu que depuis toujours, jouer a toujours été la meilleure façon d’apprendre. Soyons honnêtes, sur cent personnes combien prendraient plaisir à prendre un livre pour étudier et enchaîner les paragraphes sans être sur d’en retenir le quart. Cela constitue parfois un stress pour l’enfant et il est clairement prouvé que cette pression empêche finalement la mémorisation et l’apprentissage.

Article à lire: « 3 livres que vos enfants risquent d’apprécier ».

Il était utile de citer ces deux fonctions principales des jeux de société mais rappelons que l’article traite de l’importance des jeux locaux précisément.

Connaître son île et sa culture

Voici une définition de la culture trouvée dans un dictionnaire en ligne, on pourrait y ajouter la langue de nos territoires:

La culture est l’ensemble des connaissances, des savoir-faire, des traditions, des coutumes, propres à un groupe humain, à une civilisation. Elle se transmet socialement, de génération en génération et non par l’héritage génétique, et conditionne en grande partie les comportements individuels.

Il se pourrait que nous ayons un double travail à faire: apprendre et transmettre. Jouer avec nos enfants à des jeux de société locaux nous permet de faciliter cette transmission et de découvrir ensemble des choses que nous même ignorons.

Créer des ponts culturels dans la diaspora

Créer des ponts culturels au sein de la diaspora est également une bonne raison de favoriser les jeux locaux ou de la diaspora car comme vous le savez, nous partageons énormément de similitudes avec les île voisines au niveau culturel ainsi qu’avec l’Afrique. En prendre conscience très tôt permet d’évoluer dans ce monde en tant qu’afro-caribéen et de se forger une identité forte allant dans ce sens.

Apprendre aux enfants à jouer stratégiquement à des jeux tels que les dominos ou encore l’awalé permettrait non seulement de développer chez eux la réflexion mais également de rendre certaines pratiques communes à différents pays de la diaspora et renforcer nos échanges. Si vous vous demandez ce qu’est l’awalé, il s’agit d’un jeu originaire d’Afrique mais qui reste ancré dans la culture de plusieurs pays caribéens comme Barbade ou il porte entre autres le nom de « warri » ou « oware ».

Soutenir la création locale

Nos îles ont beaucoup de talents et d’ambition! Dans les débuts du blog, un article était consacré à un jeu de 9 familles créé à l’initiative de Sabine ANDRIVON-MILTON, historienne martiniquaise. Pour l’avoir acheté et utilisé, il n’y a que du bien à en dire et la créatrice avait d’ailleurs annoncé en commentaire la parution d’un deuxième volume consacré à des thèmes tels que les insectes, les fruits de mer ou encore les arbres et les bijoux traditionnels! Ses créations sont disponibles à ce lien.

Pour rester dans le thème de la transmission du patrimoine et des connaissances, il existe l’application mobile OuPaSav qui se présente sous forme de Quizz comportant des centaines de questions sur des thèmes en rapport avec la culture, l’histoire et le patrimoine antillais dans sa globalité. Le jeu est interactif et permet de se retrouver en famille ou en groupe et se tester sur la connaissance de nos îles.

On ne peut pas contrôler le destin de nos enfants car il leur appartient, mais on peut veiller à leur inculquer la soif de connaissance ainsi que des valeurs fortes comme la confiance en soi, la solidarité et l’esprit de compétition entre autres.

Producteurs de jeux de société caribéens (puzzle pour enfant, jeux de cartes etc.), si jamais vous tombez sur cet article, n’hésitez pas à vous servir de la section commentaire pour votre promotion!


Pour aller plus loin

« Parents: attention à la télé! » (Youtube: Eduquer son enfant)

[VIDEO] Ayo/Oware/Warri – Une connexion spirituelle entre les africains (en anglais)

Article sur la tradition des dominos aux Antilles (An tan Lontan)


2 Comments

  1. Super article ! Merci pour la découverte de l’Awalé !!

    J’aime beaucoup les jeux de sociétés, j’ai le jeux des 9 familles de Sabine Andrivon Milton (j’aime bien remixer les règles pour apprendre en s’amusant avec les plus petits aussi), j’ai aussi son jeu « La Martinique au bout des doigts » (et c’est super chouette de voir comment les gens appréhendent de devoir jouer leurs connaissances sur la Martinique des fois, ça permet de se rendre compte que le savoir « informel » est aussi du savoir et c’est super génial pour les grands et les petits).
    L’appli « Sa ou pa sav » est vraiment géniale aussi, super initiative !

    Il existe aussi Kitangomingo Ema (Sur la Trace de nos ancêtres)réalisé par l’association Karisko, un jeu de société sur l’héritage que nous ont laissé nos ancêtres les Amérindiens. Il se joue avec un plateau de jeu et des pions !

    Ainsi qu’une chouette initiative : des puzzles à partir des oeuvres de nos artistes locaux : cokipuzzles.fr pour les petits et les grands !

    Jessica Pierre-Louis a réalisé un article intéressant sur son blog aussi : https://tanlistwa.com/2018/04/07/jeux-de-societe-sur-la-caraibe/ !

    • Big up pour ton retour dont les lecteurs pourront profiter!
      C’est dans l’intérêt de tous que ces jeux connaissent le succès et c’est clair que c’est dans ces moments là qu’on se rend compte qu’on en connait jamais assez sur son île! Les historiens créatifs passionnés comme ceux que tu a cité font partie de notre patrimoine vivant: merci à toi pour la découverte de ce blog et de cet article qui donne beaucoup d’idées!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.